L’impact des mots …..Caresse ou coup de poing ?

caresse ou coup de poing
caresse ou coup de poing

Par Marie-Gabrielle

Il suffit de quelques mots….de simples mots…..et pourtant…..

Avez-vous déjà ressenti comme un coup de  poignard, vous êtes vous déjà senti éclaboussé, sali  ou nié par des mots ou des allusions ? Rabaissé, jugé….

Certaines phrases peuvent blesser profondément ou entamer la confiance, l’estime de soi et souvent au cœur de l’enfance alors que  la candeur porte à croire que la parole de l’adultes est à prendre comme une Vérité.

« Tu es nul , génial »….  « Tu es timide, sage, gentil, terrible » … « Tu es  intelligent, bête…. »…Voici une collection d’étiquettes qui fait l’amalgame entre le comportement et l’identité de la personne.

Lorsque il s’agit  « d’Etre….ceci ou cela »…..il s’agit bien de l’ETRE…..de la personne…..d’un individu unique….et à part entière. Force est de constater que tout individu peut avoir des comportements inadéquats, gênants, malvenus ou carrément odieux……et pourtant le comportement  peut changer, pour peu qu’il ne soit pas perçu comme un trait de caractère inéluctable et que la personne elle même, génère des conditions favorables au changement.

Si c’est un chemin plus ou moins long, selon chacun, il peut être agréable et même drôle de le parcourir, pour peu que l’on se prête au jeu et que l’on s’observe avec humour et bienveillance dans notre humanité haute en couleurs.

Si les mots on un impact sur l’autre, ils ont un impact métabolique sur la personne qui les prononcent.

La pensée, véhiculée par les mots, a un impact biologique avéré. Il est constaté, grâce à l’IRM, que la pensée modifie l’activité des centres et circuits cérébraux.

Il y a une interaction permanente entre psychique et biologique, sans qu’on puisse les réduire l’un à l’autre. Selon le type de pensées et de mots employés, les zones cérébrales et les connections neuronales sont différentes. Les émotions et sentiments qui en résultent également, chacun(e) de nous l’a expérimenté.

Désormais les émotions peuvent être identifiées par l’imagerie médicale (empathie, colère, tristesse, joie…) Ils activent des zones cérébrales différentes avec en corollaire la production d’hormones qui ont des effets sur les comportements humains.

La qualité de nos pensées et des mots employés offre des perspectives de changements, actuellement explorées par les neuroscientifiques.

Des découvertes récentes en neurosciences offrent un nouveau regard sur les possibilités de mobiliser de nouvelles connections neuronales grâce à la plasticité du cerveau.

Découvrir ou redécouvrir la puissance des mots et des pensées, leur impact positif sur la vie, sur la santé,  les objectifs et les relations humaines, reste l’un des plus beaux cadeaux à s’offrir à soi-même et aux autres.

Nous vous retrouvons le samedi  7 Février 2015 pour un Atelier Parental sur la communication constructive.

Réservez votre place  au 06.86.52.40.09 ou atelier coaching@outlook.fr

Pour aller plus loin avec la Communication Non Violente « Les mots sont des fenêtres (ou des murs), initiation à la communication non violente » de Marshall D. Rosenberg